Bien calculer une distance de freinage – La distance de freinage dépend de ces facteurs

Bien calculer une distance de freinage – La distance de freinage dépend de ces facteurs

La distance de freinage est un paramètre important de la circulation routière et peut être définie comme la distance dont à besoin un véhicule pour arriver à la vitesse souhaitée. Cette distance est souvent sous-estimée, et cela peut mener le conducteur à négliger la distance de sécurité en cas de conduite rapide. Connaître cela, comment calculer la distance de freinage ainsi que les facteurs qui peuvent l’influencer, peut sauver des vies. C’est pourquoi nous voulons aujourd’hui vous éclairer sur les aspects les plus importants de ce sujet.

Distance de freinage, de sécurité et d’arrêt

Calculer la distance de freinageCeux qui sortent récemment d’une école de conduite se souviennent peut-être encore de ces trois notions, qui sont des éléments importants de chaque examen de conduite.
Tout d’abord, il est conseillé de savoir ce que ces formules signifient et comment les appliquer. Il s’agit de ‚formules empiriques’ simplifiées.

 

 

La distance de freinage est le « thème principal » et il en existe deux variantes, respectivement les freinages normaux et les freinages à risques. Dans une situation à risque, le conducteur appuie fortement sur la pédale ce qui augmente la force de freinage et donc réduit la distance de freinage. Malgré le danger, beaucoup de conducteurs n’osent pas appuyer fortement sur la pédale. C’est pourquoi ils doivent devenir des professionnels en distance de freinage. Ils choisiront ensuite la formule à utiliser selon leur situation (normale ou à risque). Pour les freinages normaux, il faut appliquer ceci:

Pour une vitesse de 70 km/h , la distance de freinage sera de 49 mètres de long.
Pour un freinage à risque, les formules suivantes seront appliquées:
1. La distance de freinage à risque= ½ x (Vitesse/10 x Vitesse/10)
2. Toujours pour une vitesse de 70 km/h, la distance sera cette fois de seulement 24,5 mètre de long.
3. Distance de freinage normal = Vitesse/10 x Vitesse/10

réduire la distance de freinageRemarque: Ces formules ne s’appliquent que lorsque la route est mouillée et si les pneus sont adaptés à la conduite.
calculer correctement la distance de freinage
La distance d’arrêt comprend la distance de freinage, et englobe le processus entier de freinage, composé du temps de réaction, de réponse, et de montée. En général la distance d’arrêt indique la distance nécessaire pour passer d’une situation à risque à l’arrêt complet. La raison pour laquelle vous ne pouvez pas calculer la distance de freinage normale dans une situation à risque est évidente: le temps que vous reconnaissez le danger et que vous réagissiez, le véhicule continue de rouler à vitesse constante. Il ne s’agit certes que de dixième de secondes, mais quand on compare les deux, la différence est évidente:

Distance d’arrêt = Processus réactionnel + distance de freinage ( à risque)
Distance d’arrêt = Vitesse/10 x 3 + ( ½ x (Vitesse/10 x Vitesse/10))

Notre exemple précédent nous a montré qu’à 70 km/h nous obtenons un résultat de 24,5 mètres de distance, mais une distance d’arrêt de 45,5 mètre au total. Une valeur qui représente presque le double. Ceci est une des raisons qui explique le fait que la distance d’arrêt soit si souvent négligée.

La distance de sécurité est la dernière notion de ce rapport. Elle comprend au moins le processus réactionnel. Elle peut encore être appliquée, quand la route est mouillée et que la vision du conducteur est troublée. La nouvelle formule qui prend en compte ses facteurs sont

les Suivants = Vitesse x Facteur (lieu) x Facteur (conditions météorologiques) / 4

Pour les facteurs de lieu et de condition météorologique, plusieurs valeurs sont utilisées. Pour le facteurs de lieu, on utilise le localité 1 pour les lieux fermés et la localité 2 pour les lieux ouverts tels que l’autoroute.
Pour les facteurs de condition météorologique on applique le 1 pour les routes mouillées, le 1,5 pour la pluie et le 4 pour la neige.
Par exemple, en conduisant à 70 km/h dehors sur une route mouillée, il nous faut une distance de sécurité de 35 mètres ce qui correspond exactement à la moitié du compteur et est même plus grande que notre processus de réaction.

Qu’est ce qui peut influencer la distance de freinage?

Divers facteurs peuvent diminuer ou prolonger la distance de freinage. Il y a d’un côté les caractéristiques techniques du véhicules et de l’autre les conditions extérieures. Les premiers peuvent être domptés, pas les derniers. En tant que conducteurs, vous devez faire attention aux points suivants:

 freins pour un freinage sécurisé1. Le système de freinage – Il a une grande influence sur le freinage et donc sur la distance de freinage. Vous devez toujours être en règle et entretenir régulièrement l’équipement.
Des plaquettes ou des disques de frein fortement usés réduisent le coefficient de frottement et peuvent, dans un cas extrême, doubler la distance de freinage. Cela n’arrive bien évidemment pas d’un coup, mais doucement et progressivement, et peut faire la différence entre un accident et presque-accident. Selon l’inspection générale de Contrôle technique et DEKRA, le système de freinage doit être vérifié tous les deux ans. Les conducteurs qui circulent beaucoup doivent se rendre dans un atelier spécialisé tous les 30 000 kilomètres pour procéder à une vérification et à un remplacement si besoin. La différence entre le frein à tambour et le frein à disque peut être mise de côté en terme de force de freinage.

pneus pour un freinage plus court2. Les pneusLes pneus sont aussi des facteurs d’une grande influence sur la distance de freinage qui peuvent être eux même influencés par le conducteur. Le profil est déterminant. S’il a été convenu qu’en théorie une roue qui n’a pas de profil peut rouler au mieux, alors pourquoi les Formule 1 équipés de leurs ‚Slicks’ fonctionnent autrement quand la route est mouillée ou même sale… Alors que les experts recommandent 3 millimètres de profondeur de profil, les prescriptions sont clairement plus basses, puisqu’elles se situent à 1,6 millimètre. La distance de freinage peut être constante seulement avec trois millimètres d’épaisseur. Le risque complet est pris lorsque vous n’utilisez pas les bonnes roues, soit les roues d’été sous la neige ou les roues d’hiver sous le soleil. Dans le premier cas, il n’est tout simplement pas possible de freiner, dans le deuxième cela peut créer une crevaison et le conducteur peut perdre le contrôle du véhicule.

calculer sa distance d'arrêt en ligne3. Le temps et les conditions routières – Même si nous rêvons toujours d’une route sèche et bitumée sous des températures agréables, nous ne pouvons pas influencer ces facteurs. Cependant nous pouvons adapter notre conduite au temps et aux événements, en augmentant sa distance de sécurité et en réduisant sa vitesse. Beaucoup de conducteurs ne comprennent pas comment la distance de freinage peut changer selon les conditions météorologiques. C’est pourquoi nous avons prévu un exemple:

  • En conduisant à 100 km/h sur une route non mouillée, la distance de freinage est de 48 mètres.
  • Sur une route mouillée, la valeur augmente à 77 mètres.
  • Si la route est couverte de neige, elle s’élève à 192 mètres.
  • Si elle est verglassé elle passe à 385 mètres.

La différence est donc incroyablement grande. En hiver il faut conduire doucement et de façon vigilante, puisqu’en cas d’urgence il faudra procéder par freinage à risque.

distance de freinage sur une pente4. La montée – Ce qu’on peut négliger lors des circulations urbaines, à part si on vit à San Francisco , mais qui peut surtout nous arriver en vacances ou lors d’excursions guidées, et qui peut également être un facteur, est bien sûr la montée et la pente des routes. En roulant sur une montée, on réduit la distance de freinage, parce que le véhicule doit travailler contre la montée. Pour les pentes, c’est l’effet inverse : avec la même force de freinage la distance augmente. Il y a pour cela une formule mais elle est plus compliquée que les formules empiriques de base. Il faut cependant retenir que les pentes prolongent dans tous les cas la distance de freinage et qu’il faut donc augmenter la distance de sécurité.

Disques de frein arrière et avant au meilleur prix

Freins • Réductions

plus bas prix à partir de 9,81 €

Achetez en ligne

Freinage progressif et dégressif

Les freinages progressifs et dégressifs sont deux expressions souvent mises en relation avec la distance de freinage et la façon de freiner et traitées à l’école de conduite. Ces deux façons de freiner montrent des avantages et des inconvénients, les moniteurs d’auto-école ne privilégient pas l’un d’entre d’eux et ne désignent pas laquelle est la « bonne méthode ».

Le freinage progressif est le fait d’appuyer d’abord doucement puis plus fortement sur les freins, jusqu’à ce que le véhicule s’arrête. Cette méthode se reconnaît par des « saccades » qui traversent le véhicule juste avant qu’il ne s’arrête, puisque le conducteur doit appuyer plus fort sur les freins pour ne pas rouler sur les pare-chocs des voitures devant lui. Bien que les conducteurs se servent souvent de cette méthode, elle est en réalité la moins bonne, puisqu’elle nécessite beaucoup de concentrations et provoque des à-coups qui ne sont pas censés se produire.

Le freinage dégressif est le fait d’appuyer très fort sur les freins pour perdre rapidement en vitesse et ensuite plus doucement. La ligne d’arrêt est franchie puis le véhicule s’arrête. Cette méthode est recommandée aux débutants puisqu’elle permet de s’entraîner à appuyer courageusement sur les pédales. Au début du processus de freinage, la vitesse baisse, ce qui fait entièrement chuter le risque lors des situations dangereuse et l’effet de sursaut à la fin. Seul inconvénient: ceux qui freinent trop fort au début doivent si possible accélérer pour avoir assez d’énergie disponible pour rouler.

formule pour calculer la distance de freinage en ligneConclusion

Ceux qui se concentrent un peu sur la distance de freinage et les facteurs qui l’influencent n’apprennent pas seulement des choses, mais deviennent aussi de meilleurs conducteurs. Il n’est pas nécessaire d’apprendre les formules par coeur, mais pouvoir analyser les situations qui peuvent dégrader la distance de freinage l’est. Les aspects techniques ne doivent pas être sous-estimés. Il n’y a cependant pas d’entretien prescrits ni d’intervalles de contrôle. Celui qui ignore cela ne risque pas seulement une grosse amende, mais aussi sa propre vie et celles des autres.

Weblinks: l’ACA
Foto: standret, mstanley, Iaroslav Neliubov, zlikovec, Tikhomirov Sergey, Earl D. Walker / shutterstock.com

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (53 avis, moyenne: 4,98 de 5)
Loading...