Un pot d’échappement qui fume et qui sent mauvais – Bien interpréter les couleurs des gaz d’échappement !

Un pot d’échappement qui fume et qui sent mauvais – Bien interpréter les couleurs des gaz d’échappement

De la fumée sortant de votre pot d’échappement est un fait relativement normal. Après tout, les moteurs à combustion produisent des gaz, qui doivent bien aller quelque part. En général, la fumée qui sort du pot d’échappement est à peine visible, mais si elle est colorée, vous devez vous poser des questions. Cela peut être le signe d’un dommage au moteur qui viendra prochainement. Dans ce guide, vous apprendrez tout ce qu’il faut savoir sur la fumée du pot d’échappement.

Fonctionnement du moteur à combustion

Pot d'échappement qui fume et sens mauvais
Tous les types de moteur à combustion fonctionnent de la même façon: Le carburant est consommé sous haute pression. Cela mène à une explosion, ce qui met le piston en mouvement. Ce mouvement met en marche le mécanisme du moteur et alimente le groupe motopropulseur. Qu’il s’agisse d’un moteur essence à quatre temps, deux temps, d’un moteur diesel ou d’un moteur rotatif, la façon de fonctionner de base ne change pas.

Qu’est ce qui entre dans la chambre à combustion ?

couleur avertissante pot d'échappementPour les moteurs essence à quatre temps et les moteurs diesels, seul le mélange de carburant et d’eau atteint le moteur. Il est ensuite consumé et permet la purification des gaz d’échappement. Concernant les moteurs essence à deux temps, comme on en trouve dans les cyclomoteurs, les tronçonneuses ou les tondeuses, de l’huile est également présente dans la chambre à combustion. C’est la raison pour laquelle les vélomoteurs laissent toujours un panache de fumée bleu derrière eux.
Il vaut mieux ne pas faire comme si de rien n’était. Les gros bateaux diesel ont aussi un moteur essence à deux temps, mais ne jouent aucun rôle dans la circulation routière. Les avions de chasse anciens étaient aussi injectés d’eau. L’évaporation brusque de l’eau devait augmenter la performance à court terme, ce qui fonctionnait bien. Pour les moteurs de véhicules, cette technique n’a jamais été mise en place.

En résumé, voilà ce qu’il faut savoir: de l’air et du carburant peuvent entrer dans la chambre à combustion. Ceux ci sont composés d’essence vaporisée, de gaz propulsé ou de diesel. Rien d’autre ne devrait entrer dans la chambre de combustion. Les systèmes nettoyants diesel utilisent aussi la chambre de combustion pour la combustion des particules de rouille. Cela arrive par la vanne EGR dans l’aile d’aspiration, a été prévu de façon constructive, et n’a pas d’impact sur la couleur des gaz d’échappement.

Les couleurs des gaz d’échappement qui avertissent

Les gaz d’échappement doivent être incolores ou avoir une couleur claire grise ou blanche. Si la fumée est plus visible que cela, prenez-le comme un avertissement. Les couleurs typiques d’une fumée sont:

Le blanc: de l’eau est présente dans les gaz d’échappement
Le noir: le moteur consume de la graisse
Le bleu: l’huile peut atteindre la chambre de combustion

Une fumée blanche causée par l’humidité

fumée blanche à cause de l'humiditéUne fumée blanche révèle toujours beaucoup de traces d’humidité. Avant de se faire une frayeur, il vaut mieux s’y pencher. En hiver apparaissent de gros nuages blanc de vapeur et de fumée. Cela arrive quand une voiture à l’état chaud stationne dans le froid pendant plusieurs heures. L’échappement marche par le refroidissement de la condensation de l’air ambiant. Cela est tout à fait normal. Un litre d’eau produit 1650 litres de vapeur blanche, le démarrage à froid peut donc se justifier: il suffit de peu de centilitres d’eau pour former la vapeur voulue. La fumée chaude des gaz d’échappement sèche rapidement le système d’échappement pour que la vapeur blanche puisse rapidement disparaitre.

Si la couleur des gaz reste blanche en permanence pendant la conduite, il faut y jeter un œil. La seule façon d’atteindre l’eau dans la chambre de combustion lorsque le moteur est chaud, est de passer par le système de refroidissement. Le système de refroidissement injecte en continu du liquide de refroidissement dans le moteur. Celui-ci est composé d’eau et de protection antigel et corrosion. L’interface sur lequel le système de refroidissement et la chambre de combustion sont étroitement posés est le joint de culasse. Quand il fond, l’eau peut entrer dans la chambre de combustion. Mais, dans ce cas, la pression du moteur peut aussi pénétrer dans le système de refroidissement. On peut le constater clairement:

1. Désactiver le moteur
2. Épreuve de pression dans le tuyau
3. Laisser refroidir le moteur
4. Ouvrir prudemment les couvercles du réservoir de compensation ou du refroidisseur
5. Recharger le frigorigène
6. Laisser tourner le moteur en laissant ouvert le réservoir de compensation ou le refroidisseur
7. Vérifiez le comportement de l’eau

les dégâts typiques autour des gazUn moteur chaud induit toujours un risque de brûlure. C’est pourquoi vous ne devez jamais travailler avec un moteur chaud et lancé. Lorsque le moteur est éteint, pressez légèrement les gros tuyaux du système de refroidisseur. Si vous percevez une nette résistance, c’est déjà une grande indication de présence de pression dans les eaux de refroidissement. La pression doit être évacuée, c’est pourquoi il faut laisser le moteur se refroidir. Les couvercles doivent être ouverts en deux étapes: Un quart de tour permet de faire évacuer le surplus de pression. Puis, lorsque vous n’entendez plus de sifflement vous pouvez enlever les bouchons entièrement.

Quand le frigorigène est rechargé, laissez tourner le moteur. Puis, regardez dans le réservoir de compensation ou dans le refroidisseur. Si des bulles se forment, le joint de culasse est sûrement endommagé.

Joint de culasse jusqu'à -50% moins cher!

Joint de culasse

jusqu’à -50% moins cher!

Achetez en ligne

Une fumée noire causée par un mauvais mélange

fumée de gaz d'échappement trés noireUne fumée de gaz d’échappement noire indique une combustion trop grasse.
Le mélange peut ne pas brûler entièrement le diesel ou l’essence. Une partie de l’hydrocarbure se carbonise et est expulsée comme de la rouille. Généralement, les dommages électriques en sont l’origine. La sonde lambda est un coupable fréquent, ainsi que les bougies d’allumages défectueuses. Cela peut dérégler l’allumage. Dans tous les cas, vous devez vous rendre chez un garagiste pour éclairer la situation par une réparation peu coûteuse.
Bougies Denso moins cher

Une fumée bleue causée par l’huile

fumée de gaz d'échappement trés bleueDe la fumée bleue est le signale explicitement que l’huile est entrée dans la chambre de combustion. Beaucoup de raisons peuvent être citées et il est difficile de les limiter.
 
 
 
Les origines les plus fréquentes sont:

– Trop d’huile versée
– Des bagues de piston abimés
– Le joint de culasse abimé
– Les joints d’étanchéité abimés

Lorsque trop d’huile est versée, la pression monte dans le système d’huile. L’huile appuie dans ce cas sur les pistons de la chambre de combustion, où elle est consumée et cela donne la couleur bleue. La première chose à faire lorsque la fumée est bleue est donc de contrôler le niveau de l’huile. S’il est bien plus haut que le maximum, l’origine du problème est trouvée. Changer l’huile après les prescriptions du fabricant peut aider.
La surdose est souvent une mauvaise interprétation du niveau d’huile. Lorsqu’un véhicule est allumé, l’huile du moteur se disperse complétement dans le moteur. La jauge est cependant tellement étalonnée, qu’elle ne peut fournir en état froid qu’une information insignifiante. Lorsque le niveau d’huile est contrôlé juste après avoir éteint le moteur, cela peut donner l’impression que le moteur ne contienne pas assez d’huile. Pour cela: Attendez 3 à 5 minutes avant de contrôler le niveau de l’huile.

vérifier l'humidité dans le système d'échappementLes segments du piston imperméabilisent le piston de la paroi des cylindres. S’ils sont fermés, l’huile peut pénétrer dans la chambre de combustion, où elle sera consumée ce qui donne la couleur bleue. Vous pouvez savoir si les segments du piston sont défectueux avec un test de pression, peu cher à réaliser dans les ateliers spécialisés. Un appareil de test est inséré dans les filets des bougies d’allumages tandis que le moteur tourne.
La pression interne des cylindres donne également des informations sur l’état des segments du piston. Une telle réparation est cependant très chère, puisque le moteur entier doit être démonté.
Acheter les Segments De Pistons de MAHLE ORIGINAL maintenant moins chersymptôme d'un pot d'échappement déféctueuxSi la compression et le niveau d’huile est en ordre, le soupçon se pose donc sur le joint de culasse. Ici cela vaut aussi: L’ouverture entre la chambre de combustion et le système d’huile agit dans les deux sens. Vous trouverez la preuve que le joint de culasse est endommagé sous le bouchon de vidange. Si l’huile présente une mousse marron et blanche, votre joint de culasse est endommagé. Il se peut aussi que les eaux de refroidissement soient devenues foncées à cause de fuites d’huiles.

trouver l'endroit non étanche du système d'échappementLorsque le niveau de l’huile, la compression, et le bouchon de vidange sont en ordre, il ne reste plus que les joints d’étanchéité comme coupables. Ce sont des joints de formes rondes, qui imperméabilisent la soupape, pour empêcher que l’huile lubrifiante n’entre dans la chambre de combustion.
Changer le joint de tige n’est possible pour les bricoleurs du dimanche que lorsque la culasse est enlevée. Les ateliers spécialisés peuvent cependant garder la soupape en position avec la pression d’air. Les joints de culasse peuvent être changés sans enlever la tête de cylindre. Cela peut éventuellement être moins cher que le faire seul.

Foto: Chekunov Aleksandr, Vereshchagin Dmitry, Rasulov, Ruslan Kudrin, J. Lekavicius, wittaya changkaew4, Joe Belanger, Dima Sidelnikov / shutterstock.com

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (112 avis, moyenne: 4.90 de 5)
Loading...